vendredi 7 mars 2014

silence d'eau







De grands lambeaux de ciel 
boivent l’horizon 
les mots s’inscrivent 
ingurgitent l’encre 

silence d’eau

pierres rouges des carrières 
cheveux dorés des lisières 
les forêts se teintent 

dans l’échancrure de la route 
un ciel sans nombre 
mémoire ancienne 
d’une voix centenaire 

point d’accroche au mystère 
la nuit s’étale 
ouvre ses portes

   - silence écrit - 
perles d’onyx 




4 commentaires:

François a dit…

"Le ciel et la terre, l'ici, l’au-delà
Ô Toi sans pareil, Toi, tout n’est que Toi"

Malek Jân Ne’mati

merci pour cette eau de silence
"— Quel est ton nom ? lui dis-je. Il me dit : — La prière. -" V. Hugo

Laura- Solange a dit…

comme une porte qui ouvrirait sur le ciel protégée par les gardiens du seuil...

arlettart a dit…

Ne pense plus
afin que mon silence te parle
Ecoute

Gérard a dit…

texte et peinture comme cette belle journée qui s'annonce