samedi 3 décembre 2022

jeu des incipits

ce texte est composé de 23 incipits, à vous de trouver les ouvrages d'où ils sont extraits, et leurs auteur(e)s, si le cœur vous dit de jouer... demain soir je donnerai les réponses.
 
 
 
 
 
 
J’entreprends, dans un âge avancé, (...),  d’écrire l’histoire de ma jeunesse.(1) Je n’ai jamais voulu écrire l’histoire de ma vie.(2) Du consentement universel, la famille dont se réclame le héros de cet ouvrage remonte à l’Antiquité la plus haute.(3) 
Mon père a voulu tuer ma mère un dimanche de juin, au début de l’après-midi.(4) Dans ta tête d’enfant, il y a de brusques ciels clairs arrachés à une peine lente, basse, impénétrable.(5) Les vieilles l’avaient dit, elles qui voyaient tout : une vie qui commençait comme ça, ça ne pouvait rien donner de bon.(6) 
 
Un jour, j’étais âgée déjà, dans le hall d’un lieu public, un homme est venu vers moi.(7) C’était une mauvaise heure crépusculaire, où, avant la nuit aveugle, on voit mal, on voit faux.(8) Ça vient du fond de la vallée. (9) Dans le geste connu, le geste de travail, dans le geste refait chaque jour, un espace s’est glissé.(10) Elle ne voit que lui, sans même avoir à le regarder.(11) La petite fille marche en tirant son cartable.(12) Elle ne sait pas comment elle s’appelle.(13) Elle avait traversé tant de décors, des apparences, une vie de nuit et de recommencements.(14) En rang par deux, les enfants de l’école maternelle se tiennent par la main.(15) La nuit plaque des rectangles noirs aux vitres de la piscine.(16) Une fois de plus je n’ai pu me retenir, ç’a été plus fort que moi, je me suis avancé un peu trop, tenté, sachant pourtant que c’était imprudent et que je risquais d’être rabroué.(17) 
 
J’ai toujours voulu écrire comme si je devais être absente à la parution du texte.(18) Ma solitude est un théâtre à ciel ouvert.(19) Je suis née à quatre heures du matin, le 9 janvier 1908, dans une chambre aux meubles laqués de blanc, qui donnait sur le boulevard Raspail.(20) Ça avait commencé par la peur. (21) 
Si la nuit est pour vous ce temps de trêve et d'inconscience qui va du crépuscule du soir au crépuscule de l'aube, et si elle cesse pour vous avec le jour, elle est ma conscience même et n'a pour moi pas de fin... (22)  Ainsi que nous l’a dit Orson Welles, une fin heureuse dépend du moment où l’on arrête l’histoire.(23) 
 
 
 
 
 

une bataille

 
 
 
 
 
 
Aux jours du monde 
tisse les nuits sans confusion 
cœur brisé dans le panier 
 
une flèche de paille 
le rire du ciel – une bataille 
la terre en vrac 
 
 
 
 
 

vendredi 2 décembre 2022

jeudi 1 décembre 2022

va au bout du bout

 
 
 
 
 
 
                   Va 
                   entre les fils du temps 
 
                   petit brin de paille
                   aux quatre points du jour 
 
                   bateau ivre au cœur brisé 
                   œil en proie au rire du ciel 
 
                   au bout du bout 
                                             va
 
 
 
 
 

mardi 29 novembre 2022

pages tournées

 
 
 
 
 
 
Rêves absents 
dans le livre du temps 
pages tournées 
 
étoile filante 
sur la branche constellée 
 
jours et heures 
nuits sans fin 
pierres ajustées au cœur du jardin 
 
 
 
 
 

dimanche 27 novembre 2022

comme une ritournelle

 
 
 
 
 
 
                       Du soir au matin 
                       et du matin au soir 
                       la vie en victoire 
                       dans le creux de la main 
 
                       sous la voute du ciel 
                       les secondes éternelles 
                       comme une ritournelle 
                       un vol d’hirondelles