lundi 21 septembre 2020

triste

je l'aimais, il vient de partir avec le dernier jour de l'été

 

 

 

 

Je l'avais rencontré à deux occasions. La première fois je lui avais dit : " Oh ! Monsieur Lonsdale, je vous aime. ", il avait paru surpris de mon audace, puis il sourit et répondit de sa voix si particulière : " C'est bien çà ! Alors moi aussi je vous aime Mademoiselle. " ... ce fut tout, cela suffit et j'aime. La deuxième fois ce fut après une conférence, pour une dédicace à son livre "Visites", c'était émouvant car il prenait le temps d'échanger avec son visiteur ou visiteuse à qui il demandait de s'assoir à ses côtés le temps de l'échange, il commença sa dédicace en dessinant un petit soleil... Merci Monsieur Lonsdale.

 

 

 
 
 
 
 
 
à écouter ICI 




oiseaux déguisés







Oiseaux déguisés dans le cœur des innocents. Oiseaux trouvés sur les lèvres entrebâillées. 

Mourir dans la boue. Murmure de cendre. 

Le silence boit le ciel, les oiseaux frôlent l’instant de leurs ailes de sommeil. 

Ils vont, ils viennent, ils se tordent le cou et s’accrochent aux branches. Ils chantent des louanges aux oreilles orphelines. 

Les rêves sont amers et se noient dans la boue. 

Les mots sont dérisoires, ils invitent aux grands soirs. Ils sont nus et étranges, et glissent sur la langue. Ils ricochent, se souviennent des phrases incertaines. 

Oiseaux déguisés, oiseaux trouvés dans le silence des innocents. 




dimanche 20 septembre 2020

filets




ballons colorés

pour une pêche en mer

prise au filet






samedi 19 septembre 2020

merci

 
" Servir le compositeur: "interprète", quel joli nom !

J'aime, énormément!!!!!!!!!!!!!!  "
nous dit Bernard
 
et moi aussi j'aime énormément 💓💓  merci beaucoup à vous


 
   
 

     

 

 

" La musique chasse la haine chez ceux qui sont sans amour.

Elle donne la paix à ceux qui sont sans repos, elle console ceux qui pleurent. "

 

Pablo Casals

 

 


vendredi 18 septembre 2020

mardi 15 septembre 2020

samedi 12 septembre 2020

jeudi 10 septembre 2020

blanc - noir








blanc - noir
mare et marteau
dans la nuit des espèces
frayeur infinie

dans le ciel
les étoiles
chant des sirènes
sans cesse revisité
à corps perdu
les vides et les pleins
de l’éphémère beauté

blanche est la mantille
de la mer recommencée
noire l'encre
d’une gravure sublimée
douce litanie
Bonne Espérance 

c’est
amour

« Deux étions
et n'avions
qu'un cœur »(*)


(*)F. Villon


 ***



le noir dans le blanc
le blanc dans le noir
le chemin  du milieu
est aride  mais beau