jeudi 29 août 2013

envolées marines

pour Patrick Lucas
.

                                          




Envolées marines 
et déchirures du ciel 
plages d’or aux rainures ouatées 
ténébreuse la bouche qui se froisse à la bise 
vin doux et corail à la crête des vagues 
icône des marins   visage de vierge noire 
le vent se glisse et fronce la veine frontale 
le ciel est en lambeaux    en ficelles de brume 
lune verticale tombée au fond des eaux 
silence abyssal et scories de rocaille
cœurs brisés des flots 
murmures des grèves pleines 
à leurs joues le rouge du grand large 
gifles marines et sous-terraines 
comme le combat dans le crâne de l’assassin 

espace brûlant des horizons en flammes 
chants des sirènes   litanies de Satan 
petits morceaux de ciel 
et de mer et d’écume 
bave mourante sur le sable d’argent 
spasmes et cœurs de neige   sirop vert des algues 
galop des chevaux blancs 

un caillou cogne la frange 
hémorragie des îles 
cheveux des vagues écrites 
sous le scalp du vent 
tempes brûlantes et lourdes querelles 
ancestraux sont les mots que les vagues appellent 
la mer vomit ses perles 
et le sable les berce contre sa joue grainée 
partir et revenir 
sur la plage enfiévrée 

il me reste l’étoile 
l’exil des outrages et des portes fermées 
étoile sur la mer 
appel du grand large 
et du mot à mes pieds








(photos de Patrick Lucas)

Nothing Else Matters by Metalica on Grooveshark

5 commentaires:

Patrick Lucas a dit…

Merci / très touché
les mots sont magnifiques

Maïté/Aliénor a dit…

Rien à dire: lire, palper, sentir sur la langue, imaginer et écouter.
Seuls les mots et les images à savourer...à petites gorgées de silence intérieur habité par vos splendeurs marines.

arlettart a dit…

Dans les embruns et la vagues mourantes
La vie chaque matin se perd dans la nuit
La pensée s'enfuit

mémoire du silence a dit…

@ Patrick Lucas ...

:-)
merci ...

les photos le sont aussi
;-)




@ Maïté/Aliénor ...

Tout est histoire de sens alors chère MaÏté... merci beaucoup pour tes beaux mots... à bientôt




@ arlettart ...

et dans le jour tout s'écrit ...






>>>>>>>>> beau week end à tous

LE CHEMIN DES GRANDS JARDINS a dit…

Très beau texte. Les m^mes vibrations que chez Patrick. Belle complémentarité.

Roger