mercredi 13 novembre 2013

" indignons-nous "



photo de Claude Truong-Ngoc




Je suis fortement indignée par ce racisme abject, et travesti sous un jeu de mots pitoyable à la Une d’un journal d’extrême droite (que je ne lis heureusement pas) visant la personne de Madame Christiane Taubira, femme de caractère, garde des Sceaux, ministre de la Justice, et porteuse de la loi en faveur du mariage homosexuel ... et de la Loi mémorielle du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité ...
Je suis fortement indignée, scandalisée, révulsée… par cette insulte raciale … haineuse et bête...

où sont passées les valeurs républicaines ? 





à lire ICI la lettre ouverte de Yolande Libene, de l'association "Rosa Parks for Empowerment" et co-fondatrice du collectif "Les Bâtards de la nation"

8 commentaires:

jean jacques a dit…

merci beaucoup d'exprimer ainsi ce que (j'espère...) beaucoup pensent, sans doute un peu trop silencieusement...
cordialement
jean-jacques

Patrick Lucas a dit…

je signe
merci

brigitte celerier a dit…

nombreux à être indignés, heureusement (dirais révulsés) - certains pour se dédouaner et se sentir grande âme, alors que ce devrait être instinct- et les députés de droite restant ostensiblement assis à l'assemblée quand il y a paroles de soutien.
Sa classe à elle

J... a dit…

Ce qui est sûr c'est qu'il règne un climat nauséabond dans la république.

Annick B a dit…

eh oui jusqu'où la bêtise humaine peut aller. Je n'ose même pas imaginer ce qui pourrait se passer si un jour le front national venait au pouvoir.

Tout mon soutien à Mme Taubira

lutine a dit…

Ceux qui usent de ces propos racistes ne sont pas dignes d'avoir un siège au parlement, ne sont pas dignes d'entrer en politique, ne sont pas dignes de prendre la parole où que ce soit et on devrait les déchoir de leur statut immérité.

virtuelle a dit…

Je citerai l'ami Despropges
"Il est plus économique de lire Minute que Sartre. Pour le prix d'un journal, on a à la fois la nausée et les mains sales"
Indignation partagée. Continuons à tracer nos chemins sur la mer…..

François a dit…

Pour parodier Bernard Lavilliers qui je sais vous estimez, je dirais :

"De n'importe quel pays, de n'importe quelle couleur.
La dignité est un cri qui vient de l'intérieur"