mardi 26 novembre 2013

mots déversés

 





Nudité des lignes 
et de la phrase – ventre plein 
blanches pages encrées
mots déversés en luna llena 
marbre et damier – blanc et noir 
limpidité du texte 

lune ou femme ouverte au ciel 
offrande – rouge lumière 
poème pincé 
revisité 





La source des femmes by Armand Amar on Grooveshark

4 commentaires:

Gérard Méry a dit…

déversés avec raffinement

François a dit…

"O femme tu n’es pas seulement le chef-d’œuvre de Dieu, tu es aussi celui des hommes : ceux-ci te parent de la beauté de leurs cœurs.
Les poètes tissent tes voilent avec les fils d’or de leur fantaisie ; les peintres immortalisent la forme de ton corps.
La mer donne ses perles, les mines leur or, les jardins d’été leurs fleurs pour t’embellir et te rendre plus précieuse.
Le désir de l’homme couvre de gloire ta jeunesse.
Tu es mi-femme et mi-rêve."

Rabindranath Tagore

arlettart a dit…

Mots en cascades déboulant de la pensée fiévreuse
En restera-il un seul dans ce flot de cendres

mémoire du silence a dit…

@ Gérard Méry ...

plus légers que l'air



@ François ...

Merci infiniment pour ce bel écho
Rabindranath Tagore, je ne connaissais pas.



@ arlettart ...

De la cendre renait l'esprit ... papillon d'espoir




>>>>>>>>>> Merci à vous tous
belle journée