vendredi 21 février 2014

cette chose







Il y a 
          ce que l’on touche 
          du revers de l’âme 
cette chose précieuse 
au cœur du mot 

          elle est là 
          au-dedans de nous 
          écrite à l’encre rouge 
          fleur impérissable 
          belle endormie 

moi elle m’a prise 
elle m’a donné à boire 
dans le creux de sa main 

          j’étais à peine née 
          qu’elle me mordait déjà



_____________

en solidarité avec le peuple ukrainien ... de la poésie ICI et ICI

7 commentaires:

François a dit…

"C’est de beaux yeux derrière des voiles,
C’est le grand jour tremblant de midi ;
C’est par un ciel d’automne attiédi,
Le bleu fouillis des claires étoiles !"
Verlaine

J... a dit…

Une confession poétique.
♥♥♥

Patrick Lucas a dit…

elle ne te quitte plus

arlettart a dit…

Un souffle fragile qui semble parfois d'estomper
et renaît sans savoir tout au fond de soi
Un beau Dimanche Chère Maria

Maïté/Aliénor a dit…

en solidarité avec les ukrainiens
mordus à l'encre rouge.
Cette encre qui sonne malgré tout l'espoir ou la rage de poursuivre sa route.
Un très beau texte, Maria-D

Estourelle a dit…

je souscris pour
la solidarité du peuple Ukrainien!
merci de le dire
de le peindre
de le crier

mémoire du silence a dit…

@ François...

merci François il s'agit bien de cela
a m i t i é




@ J...

Yes !
♥♥♥
cariño



@ Patrick Lucas ...

elle ne me quitte plus
sa morsure est bien présente
tu la connais n'est-ce pas cette morsure ...



@ arlettart ...

Ce mystère qui est tout
merci Arlette beau WE à vous



@ Maïté/Aliénor ...

Merci Maïté pour TOUT
;-)
de coeur à coeur




@ Estourelle...

en communion d'âmes nous sommes
n'est-ce pas ?
beaux jours à toi chère Estourelle