samedi 28 juin 2014

écrire







Écrire ! Le quotidien des êtres, des choses. Question d’éthique et de musique. La peur et la frayeur de ne plus savoir. Silence des mots, douleur des phrases et de la pierre gratter l’extrême. Toujours saisir et puis grandir, tirer le verbe, pétrir le mot, couler la phrase … écrire l’émail, le verre du temps. 

Le jour se lève, silence opaque. On regarde l’heure, et on s’éprend du jour rose. Mélodie dans la tête, les mots chuchotent, ils s’entrechoquent, se disent mauve, matin de thé. Le rêve se pose sur le papier. 

Dans le ciel parme, l’oiseau s’envole, ailes ouvertes, bec en baiser. Écrire l’heure, écrire l’après, écrire l’instant sur le papier, le noyer d’encre, tirer la brume d’un trait mouillé. 




6 commentaires:

J... a dit…

Bel écrit, bravo !
et mystérieuse peinture écrite.
j'♥♥♥

Maïté/Aliénor a dit…

Que c'est beau cet élan du matin, cet élan d'écriture.

Gérard a dit…

..tu écris comme tu respires

arlettart a dit…

Laisser voler les mots comme l'oiseau frôle les branches de l'arbre qui l'accueille
Murmures entre les feuillages

Annick B a dit…

Ecrire ! tout un art

Frederique a dit…

Un éclat de mots, une mise au poteau, une insolente prière, une flexion de la voix, une envolée muette et graphique, un tracé de l'âme.