samedi 22 novembre 2014

à ....







La mort est là 
elle rôde dans ton jour 
elle est silencieuse 
et belliqueuse 
s’accroche au soleil 
de ton mois d’août

            elle est la gifle qui nous frappe 
            elle est catin sur l’oreiller 


La mort est là 
elle rôde dans ta nuit 
elle est discrète 
presque muette 
se noue au fil de lune 
de ton mois d’août

            elle est le coup au cœur qui nous terrasse 
            elle est putain gainée de suie





Lamentate: I. Minacciando by Arvo Pärt on Grooveshark

9 commentaires:

Miche a dit…

L'amour avec la mort
Cette étreinte du corps et de l'âme

arlettart a dit…

Elle peut être douce
Comme un long sommeil puisqu'il faut en finir et que le fil se casse
C'est toujours un ADIEU

Alain Gojosso a dit…

Simple métonymie que je laisse en suspens...
"Il n'y a qu'un problème philosophique vraiment sérieux : c'est le suicide." Le mythe de Sisyphe, Albert Camus 1942.

Anonyme a dit…

Homme-âge à ...

J... a dit…

pour toi
pour lui
♥♥♥

O a dit…



"Puis tout bas on ajoute : ô jours bénis et doux !
Hélas ! vous reviendrez ! me retrouverez-vous ?"
(Victor Hugo)

Annick B a dit…

http://youtu.be/ebeibrd0J58

mémoire du silence a dit…

@ Miche ...
l'un ne va pas sans l'autre ... il y a de l'un dans l'autre




@ arlettart ...

... et une grande solitude




@ Alain Gojosso ..

que dire sinon que Camus est un GRAND qui avait tout saisi...



@ Anonyme ...

oui ...



@ J... ...

♥♥♥




@ O ...


oui, "et souviens-toi que je t'attends" d'un autre grand poète



@ Annick B ...

c'est curieux avant même que j'ouvre ton lien je savais qu'il s'agissait de Lui.... merci

Maïté/Aliénor a dit…

De tout cœur avec vous.