mardi 20 janvier 2015

matin d'hiver







Filaments. Le ciel descend sur la terre, voie lactée de sucre et de lait. Les mots se pâment, ils flottent sans racines sous la caresse du vent. Bleu d’azur, bleu de glace et de froid, les os se brisent et sous l’écorce la vie se glisse. Rêves d’enfants. Dans les yeux de la bise les flocons dansent, ils courent, s’agitent et se poursuivent, caracolant. Matin d’hiver, il neige et le silence gonfle le temps.




6 commentaires:

Miche a dit…

Ah oui, l'expansion de l'univers est du silence...

arlettart a dit…

Ce blanc silencieux d'un monde parfait ...musique des sphères

Gérard a dit…

les flocons vont danser aussi demain en Touraine...journée du blanc annoncée

Laura-Solange a dit…

chez moi aussi, les flocons dansent et les mots s'élancent...

François a dit…

Oui, vos mots de neige si beaux.

Annick B a dit…

Si éclairants soient les grands textes, ils donnent moins de lumière que les premiers flocons de neige.
Christian Bobin