dimanche 8 mars 2015

il y a l'embrasement







Il y a l’outremer 
il y a l’outrenoir et le ciel 
                         cousu au bord de la terre 
la plaie béante de la mer – sa blessure de sel 
l’arbre palabres au souffle syllabes 

sous le drap de lin les corps se cabrent 
la nuit descend - gouffre outremer

il y a le noir qui coule sur la toile
                         silence d'encre
l'amour se pose dans l’interstice   outrenoir
point de suture   noir sur noir

                  Bach embrase le silence




la vérité s'élève entre les points de suture
                  clarté du cœur
                  silence à la voix claire

                  le noir se vêt de lumière



***



Il y a Feu, au Feu, au Feu !
Bûcher du cœur, bûcher de la Terre et des Cieux

Arbre mort, bras séchés, bras brûlés

Le cou, les épaules, le dos,
enflammés, excoriés, exprimés

Poitrine d'étoupe,
tornade d'or fauve,
crépitements

Empreinte du fer rouge
Marque inattendue
surgie d'une aube forte
Racine d'univers

Peau de fièvre et d'aiguilles
expurge l'inconnu

Effort inexplicable
éclatement d'armure

Tenu au grand silence
Bouche close
Morsure

Ainsi
brûle-t-il


Bernard




6 commentaires:

Bernard a dit…

Il y a Feu, au Feu, au Feu !
Bûcher du cœur, bûcher de la Terre et des Cieux

Arbre mort, bras séchés, bras brûlés

Le cou, les épaules, le dos,
enflammés, excoriés, exprimés

Poitrine d'étoupe,
tornade d'or fauve,
crépitements

Empreinte du fer rouge
Marque inattendue
surgie d'une aube forte
Racine d'univers

Peau de fièvre et d'aiguilles
expurge l'inconnu

Effort inexplicable
éclatement d'armure

Tenu au grand silence
Bouche close
Morsure

Ainsi
brûle-t-il

https://www.youtube.com/watch?v=lm8W8jMtQyA

J... a dit…

Il y a la lumière qui émane de vos textes, et qui est d'une grande beauté. La force du bleu, l'amour et la passion. C'est très beau.
J'♥♥♥ beaucoup

Patrick Lucas a dit…

l'impénétrable silence
ne sait pas se taire
ses mots sont arides
ses sourdines dévastatrices

mémoire du silence a dit…

@ Bernard ...

Merci beaucoup
;-)




@ J... ...

Le texte de Bernard est venu comme la manne, nourriture sacrée tombée du ciel... j'aime que tu aimes
cela me va droit au coeur ♥




@ Patrick Lucas ...

silence dévastateur
aux mots tus
arides et impénétrables





>>>>>>>>> @ Vous merci et belle soirée

Jean-François M a dit…

Votre poème est tout en couleur. Merci infiniment pour ce partage ainsi que celui de Bernard.

Ulysse/old Nut a dit…

Si l'amour se pose dans l'interstice alors peut être serons nous sauvés ?

Bach a compris que l'univers était spirituel.....