mardi 23 juin 2015

trace







L’ombre d’un oiseau
une trace
encre de chine

envol

ouverture de ses ailes
livre ouvert dans le ciel

papier trouvé
joie d’être

ici

l’éternité 




6 commentaires:

François a dit…

"La poésie tient de l'oiseau"

Alain Gojosso a dit…

Que rêve à danse se vol d'encrer l'infini par al rime du joyau en l'oiseau...

Merci pour ces mots. Bien à vous Maria.

arlettart a dit…

Trace du pinceau
ma pensée s'envole , loin
Me vois-tu?

estourelle a dit…

Merci pour cet instant d'éternité

mémoire du silence a dit…

@ François ...

... et le poète a tout compris
;-)



@ Alain Gojosso ...

... et d'encre est l'infini ...

merci




@ arlettart ...

Une trace ...
c'est toi...




@ estourelle ...

un envol ... ;-)

Gérard a dit…

Bravo Maria pour cet envol à l'encre de Chine