vendredi 22 janvier 2016

le carnet bleu

 en résonance, merci à B...








Christian Bobin / l'homme-joie / édts - L'iconoclaste ... p. 67 à 79





" Bleu dit-il. Juste vie, dévotion. 
A l'heure chaleureuse, au trop plein du soupir. Fruit d'été, du plein jour accablé. 
Il n'a oui rien à dire, S'entend de voix lointaine, d'appels en jeux d'enfants. 
Il vit l'amour en Elle, la perte à s'en maudire, plein silence secret. 
Il se donne en partage, douce fièvre, mort sûre d'infini.
S'offre son cœur de roses, lumière parfumée. 
Elle lui dit je t'aime autant que Tu m'aimais.  "
                                                
                                                                             Bernard








Bleu
heure soupirée
jour fruité

seule une voix
lointaine
jeux d'enfants

 Amour en Lui en Elle

absence dans le secret
silence et morsure

cette fièvre sucrée
dans l'amour partagé

roses rouges
pétales sur les graviers
parfums d'hier
senteurs d'aimer


maria-d




6 commentaires:

François a dit…

" Habitante des jardins!

Des amis prêtent l'oreille à ta voix.

Daigne me la faire entendre!

Fuis, mon bien-aimé!

Sois semblable à la gazelle ou au faon des biches,

Sur les montagnes des aromates!"

(Le Cantique des cantiques 8:13 et 14)

Anonyme a dit…

Quelle force ces mots! sublime voyage dans les mots dans un amour que je ne connais pas. mais que c'est beau!
photodilettante

Gérard a dit…

l'amour en un Klein d’œil

mémoire du silence a dit…

>>>>>>>>>>> à vous merci pour vos mots et votre attention
beaux jours à vous

Arlette A a dit…

Et l'écriture aux doigts déliés sur fond de ciel .. signe doublement cet hymne de l'absence sublimée
Merci Maria Pensé aussi au cantique des cantiques ,Beau

Maïté/Aliénor a dit…

Un enchantement que tous ces mots bleus et ces échos à l'absence sertie comme un bijou.