vendredi 6 janvier 2017

patine

que je remercie 


photo : Brigitte Celerier ... ici




Préhistoire 
            une histoire 
de la pierre 
            histoire d’avant le commencement 

                             nos naissances 
                             nos légendes 
nos récits séculaires  

histoire 
du chaos 
fracture 
accident
            fêlure           nuit des temps 
un visage 
dévisage 
            des visages

une langue qui se tire 
une rencontre de la langue 

            créatures d’outre-tombe 

une cour des miracles 
un œil      une oreille      cheveux roux et de cendre 
le feu dans le cou           le feu sur la langue 
une griffure         des figures que le temps défigure 
comme une lame       la frontière 
tranche et fragmente les mots sur la dalle 

           essence de la pierre 
rudesse du tourment 
vérité essentielle 
témoin de l’origine 
matière inaltérable 
           souffle originel 
substance du vivant 
de la mort qui attend
blessures insoupçonnées 
           d’un autre âge
cicatrices patinées

traces d’humilité




3 commentaires:

Gérard a dit…

"rudesse du tourment" aurait pu être le titre

brigitte celerier a dit…

pierre balisée laissant voir ses entrailles

François a dit…

Douleur de la pierre, dans son ventre une histoire.
Bien à vous chère Maria