vendredi 20 octobre 2017

juste un poème







Étrange pensée des feuilles ouvertes, patte d’ours sur la mousse. Il fait un somme, derrière la porte les anges chantent, tout est rangé. Tout l’étrange glisse et crie entre les pierres, les herbes folles et la rivière. Le grain semé, dans le sillon l’écho des pierres, de la rivière, des herbes folles et la rumeur du vent d’antan.




5 commentaires:

brigitte celerier a dit…

juste c'est beau

François a dit…

Juste ce qu'il faut de mots pour dire le poème.
C'est beau.
Bien à vous chère Maria.

Gérard a dit…

de beaux bruits de la campagne et des bois.

michel, à franquevaux. a dit…

Bravo, vraiment.

Voila les feuilles sans sève ...

et une curiosité, un peu fausse et sur un rythme de passacaille:

https://www.youtube.com/watch?v=cXD2_XexUNI

mémoire du silence a dit…


Merci à vous tous
vos mots me touchent.