vendredi 2 février 2018

passage







La paroi s’est ouverte
la lumière a roulé
filet d’or naissant d’une nuit étoilée
passage du jour
à son cou le frimas
le feu de son cœur un stigmate propice 




5 commentaires:

Ariaga a dit…

Quand les parois deviennent transparentes on commence à comprendre que le monde est infini.

Patrick Lucas a dit…

la nuit surtout
je hante entre
feu des étoiles

François a dit…

Un recommencement sans fin, une ouverture au monde.

Bien à vous chère Maria

mémoire du silence a dit…

@ Ariaga ...

... et c'est bonheur ...




@ Patrick Lucas ...

La nuit ...
"Je prends des trains à travers la plaine"




@ François...

merci François
de coeur à coeur


Arlette A a dit…

Le feu et la glace
les extrêmes pour mieux vivre