vendredi 7 février 2014

cœur de papier







Il est venu et revenu m’a pris le pied, la voix, le cœur, mots renversés, page pliée. Instant d’après. 

Matin de neige, canal gelé, silence froid, il se souvient l’instant glacé. 

Il est parti et reparti m’a pris la main, ses pleurs, sa joie, mots retrouvés, page dépliée. Instant secret. 

Sa main, son pied, cœur de papier. Éternité. 




3 commentaires:

O a dit…

"IL a mis dans leur cœur la pensée de l'éternité"

arlettart a dit…

Il se plie se déchire se repasse et reste si fragile
Amitiés
Arlette91 2229484

Gérard a dit…

Un cœur que l'on peut froisser