samedi 1 février 2014

intrinsèque







Dans le ventre de la pierre 
le cœur s’agrippe aux pleurs 
corps meurtri d’amour 
respiration des jours 
chants des ciels sans nombre
draps de fil blanc 
           les yeux de l’âme se penchent 
et voient le noir et le rouge de la nuit 
survie 

impudique est le silence lorsque le mot expire 
soupir des grèves sous les pierres 
                                  vierge morte




Les Pleurs by Jordi Savall on Grooveshark
photo : le coeur d'une géode : maria-d

8 commentaires:

Gérard a dit…

j'aime ta photo..peinture ?

O a dit…

Au coeur de l'âme
est la naissance

brigitte celerier a dit…

la photo oui - mais au moins autant ce qu'elle a dicté

J... a dit…

c'est beau ♥♥♥

Patrick Lucas a dit…

j'expérimente

O a dit…

Je lis cette conscience intérieure qui ouvre les voies de l'accomplissement.

arlettart a dit…

Comme dans la pierre , le ciel est infini comme un fond de l'âme
Parcelle de lumière

mémoire du silence a dit…


@ Gérard...

Photo de l’intérieur d’une géode



@ O...

juste



@ brigitte celerier...

merci



@ J... ...

♥♥♥



@ Patrick Lucas...

Très bonne initiative



@ O ...

Peut-être



@ arlettart ...

Sans fond… sans fond est l’âme…