samedi 13 juin 2015

écrire






Écrire 
ce n’est pas un jeu 
fenêtre dans la forêt des fées 
page blanche des possibles 
sang   -   encre   -   sable 
les mots se perdent dans le flux   -    le reflux
dans ces rigoles d’eau qui lézardent la plage

Écrire 
c’est chavirer dans l’eau noire de l’inconscient 
et atteindre cette lumière 
                   étincelle du néant

l’entends-tu ? 

cette saignée gorgée de silence



10 commentaires:

arlettart a dit…

Les mots écrits déboulent sur la plage, lourds de secrets inconscients

Laura-Solange a dit…

oui , c'est tout à fait çà:
écrire: écouter l'étincelle

Patrick Lucas a dit…

... et c'est vivre la lumière
jusque dans l'harmonie des lettres

Alain Gojosso a dit…

Ou bien écrire c'est aussi écouler ce vivant qui nous porte et nous emporte par courant de vif vent... (sourire).

Merci pour ce partage et bien à vous.

estourelle a dit…

les mots blancs
dans l'écoute blanche
:;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;en résonnance

Annick B a dit…

Des mots que la mer inspire

J'aime beaucoup la photo
il me semble reconnaître la plage ;-)

François a dit…

Je l'entends
coquillage de vos lèvres à mon oreille.

merci pour écrire encore

mémoire du silence a dit…



@ arlettart...

ils se posent
ils reposent
et disposent





@ Laura-Solange ...

une luciole !!!




@ Patrick Lucas ...

une symbiose en hypnose




@ Alain Gojosso ...

une blessure à vif ;-)

bien à vous.... oui :




@ estourelle ...

blanc sur blanc
;-)




@ Annick B ...

" Là-bas
Le phare sirène
Du cap des Baleines
Tournant la rengaine
D'amour d'au-delà "

;-)



@ François ...

sensualité ...



Maïté/Aliénor a dit…

C'est beau. C'est si vrai.
"Cette saignée gorgée de silence", comme lorsque la résine des mots coule de l'arbre de vie.

Ariaga a dit…

Splendide !